Une lanterne rouge au cœur des Cévennes

Sainte Croix Vallée Française est un village pittoresque au cœur du parc national des Cévennes. Le gardon serpente paisiblement, et offre une halte exquise aux Stevenson en puissance, qui, avec ou sans âne,  peuvent profiter sur l’une des berges, de la douceur des terrasses.

Impossible de résister à ces appels à l’hédonisme. Après quelques discussions, nous obtenons une table au restaurant l’Oultre.

Il est visiblement difficile de diner ici sans réservation. L’ouverture limitée entre juillet et septembre n’est pas étrangère à l’engouement des visiteurs. La rareté des lieux de restauration dans ce trésor de nature qu’est le parc national des Cévennes ne facilite pas les choses.

Pour avoir déjà eu la chance de venir ici, nous savons que, la truite aux amandes, la madeleine de Proust locale, devrait trôner dans la courte et efficace liste de plats.

Le menu (entrée, plat et dessert à 19€) propose des plats simples, à base de produits locaux.

A ce stade, la curiosité nous guide vers la carte des vins. Allons-nous trouver un vin à l’image de cette atmosphère ?

La carte est courte. Le commentaire « Sans souffre » associé au domaine Malaigue Bio prête à sourire. Nous reprenons vite notre sérieux pour faire un choix parmi cette sélection étonnante, dans laquelle les vins natures sont indiqués entre parenthèse.

A noter le prix des bouteilles de 14 à 16€ environ.  Ce qui, pour des vins nature servis au restaurant, n’est pas la norme…

Notre regard va vers le Languedoc, voisin généreux en vin des Cévennes.

Nous sommes notamment tentés par le domaine La Fontude, Cuvée Entremonde (40% carignan, 25% aramon, 25% grenache,10%cinsault)

Une Lanterne Rouge (Vin de table de France, Clos Fantine) fera finalement l’affaire. Ce vin est frais et gourmand. Les plats arrivent. Les légumes du jardin cuisinés ont trouvé leur compère.  Terroir et simplicité sont ici à l’honneur.

Sur le moment, nous ignorons que cette lanterne rouge est composée de deux cépages plutôt méconnus : l’aramon et le cinsault.

Une chose est sûre, nous sommes ravis de cette découverte et pas prêt d’oublier cette lanterne rouge.

L’oultre, 48110 SAINTE CROIX VALLEE FRANCAISE
Tél. : 0466447029

Publicités

Une réflexion au sujet de « Une lanterne rouge au cœur des Cévennes »

  1. Bonjour,

    Je tombe sur votre billet après avoir goute cette lanterne rouge trouvee chez un caviste biterrois, dans l’idee de decouvrir les cepages locaux.

    Mon palais est-il definitivement fichu ? Trop sensible ? Je ne le trouve ni frais ni gourmand, mais plutot piquant et aigrelet facon vin de table a boire tres frais, ou a ne pas boire du tout. Son degres eleve d’alcool n’y change rien.

    Je soutiens l’idee de cepages locaux, j’adore les vins originaux, je suis ravi de soutenir les vignerons en biodynamie qui tentent des choses, mais la…

    Je n’y connais rien de plus que ce que mes quelques cavistes m’ont appris au fil des discussions et des degustations. L’aramont, notammment utilise en assemblage avec les rouges qui tachent a l’epoque de l’import des vins du maghreb et des citernes de villageoise par voie ferree dans les mines du nord, est definitivement a eviter pour moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s